Une première tournée des popotes pour le cadre

Ici et là, le 1er Mars 2021

Quand on se prépare à lancer un produit, avec une approche industrielle, il est bon de commencer par une “tournée des popotes”.

Il faut comprendre dans cette expression le fait de rencontrer les acteurs existants qui savent faire tout ou partie du produit en question.

Cela permet d’abord de comprendre ce qui se fait et ce qui ne se fait pas. Et cela permet aussi de comprendre quels sont les leviers possibles pour être plus ou moins rapide, plus ou moins solide, plus ou moins cher, etc.

Parler avec les industriels qui maitrisent leurs process et leurs produits est d’une très grande richesse – ce sont des gens passionnés et qui connaissent leur métier.

Dans notre cas, une des particularités du cargo c’est le tube cintré. En effet, pour pouvoir offrir un produit à un prix très abordable, il faut repenser beaucoup de concepts considérés comme des évidences.

Classiquement, le cadre d’un vélo est un assemblage de tubes coupés et soudés. Cela permet d’avoir des tubes les plus fins possibles et donc les plus légers possibles. Cela permet aussi d’avoir des renvois d’efforts dans toutes les directions.

Mais cela impose aussi des opérations de production coûteuses et relativement longue.

En grattant, nous nous sommes rendu compte que les tubes cintrés pouvaient être une option intéressante dans le cas particulier des vélos cargo.

Bien sûr le poids est important, mais quand on se prépare à accueillir plusieurs dizaines de kilos de charge au quotidien, on peut accepter 2 ou 3 kg de plus si cela permet de simplifier grandement la production.

Parce que oui c’est bien là un des grands challenges de ce projet : repenser suffisamment la production pour pouvoir le fabriquer localement !

Alors donc nous voilà à faire notre tournée des popotes en matière de cintrage de tubes. Un grand merci à ces industriels qui nous ont ouverts les portes et les yeux sur ces techniques. Ils ont pu aussi dissiper quelques idées préconçues que nous avions et ont su guider nos réflexions pour avoir un cadre le plus simple possible.

Prochaine étape : à partir de toutes ces infos, finir de donner au cadre sa forme initiale – nous pourrons alors le prototyper et voir la faisabilité de l’ensemble !

A très bientôt pour la suite !

Seb & Got

Leave a Comment

Your email address will not be published.